< Retour aux articles

Quelques semaines avant les Fêtes, l'odeur des biscuits et des gâteaux embaument la maison... Toutes ces douceurs sont en fait bien délicieuses. Mais bien nichées au creux de votre estomac, elles vous révèlent un tour de taille des plus surprenants !

Noel et chiropratique

Quelques semaines avant les Fêtes, l’odeur des biscuits et des gâteaux embaument la maison… Toutes ces douceurs sont en fait bien délicieuses. Mais bien nichées au creux de votre estomac, elles vous révèlent un tour de taille des plus surprenants !

La nourriture fait partie de toute célébration. Chaque culture a ses recettes traditionnelles et ses modes de préparation. Toutefois, chaque bouchée a un dénominateur commun : d’innombrables calories. Selon les Drs Lemay et Pépin, chiropraticiens, l’obésité est liée à toutes sortes de problèmes de santé dont l’hypertension et le diabète de type II. Cette surcharge pondérale est très exigeante pour l’ossature et le corps tout entier. Elle mène donc souvent à des douleurs lombaires qui deviennent, avec le temps, de plus en plus incapacitantes.

C’est pourquoi il est vivement recommandé de contrôler votre apport calorique durant le temps des Fêtes au lieu de laisser les calories vous contrôler. « Plus facile à dire qu’à faire » pensez-vous. Mais avec un peu de planification, vous pouvez demeurer à l’abri de ces hausses calorifiques.

Les matières grasses au cours des Fêtes

Vous connaissez ce proverbe : Nous sommes ce que nous mangeons? Eh bien, plus vous consommez de matières grasses, plus vous courez la chance de gagner du poids.

L’American Heart Association et le National Cancer Institute recommandent que les matières grasses n’excède pas 30% de l’apport total calorifique. Le gras est deux fois plus concentré en calories que les glucides et les protéines et il est plus facilement emmagasiné à l’intérieur des tissus corporels. Il faut donc le limiter sans toutefois le supprimer (car les gras sont essentiels dans la fabrication des membranes cellulaires, des fonctions neuronales, etc.).

Vous pouvez diminuer votre apport en matières grasses en limitant les portions de desserts riches tout en diminuant votre consommation de sauces lors de la période des Fêtes. Notez que le phrase précédente dit bien « en limitant ». Comme c’est le cas dans la plupart des choses, la modération a bien meilleur goût. Une portion de plum-pudding ne fera pas grimper le chiffre de votre pèse-personne hors contrôle. Mais le plum-pudding au complet…

Les sauces blanches et onctueuses, riches en crème, devraient être aussi limitées. Oh! et ces délicieux petits biscuits au beurre aux formes variées? Ils peuvent sembler petits et inoffensifs, mais ils contiennent beaucoup de matières grasses et de calories.

Lorsque vous cuisinerez ces délices des Fêtes, essayez de substituer ces ingrédients qui bloquent les artères pour des ingrédients plus sains. Pour remplacer l’huile, pensez à la compote de pommes. Si une recette demande du beurre d’arachide, oubliez les marques traditionnelles et optez plutôt pour un beurre d’arachide naturel (sans huiles hydrogénées et autres ingrédients nuisibles à la santé) ou encore mieux, un beurre d’amandes biologiques.

Un mot d’avertissement, spécialement pour ceux qui souffrent d’hypertension : lorsque vous achetez des aliments faibles en gras, assurez-vous de lire l’information nutritionnelle de son contenu. Les fabricants augmentent parfois la quantité de sel et de sucre afin de compenser pour la perte de goût et la perte d’humidité. En effet, c’est souvent les gras qui donnent le plus de goût à vos aliments. C’est pourquoi il est plus difficile de les couper de notre alimentation.

Bien que surveiller la consommation de matières grasses durant les Fêtes soit important, il est aussi important de comprendre que tous les gras ne sont pas dommageables. Alors que tous les gras contiennent la même quantité de calories, certains d’entre eux sont assimilés différemment par le corps.

Les matières grasses dans les noix, les huiles de poisson et les huiles mono-insaturées (huile d’olive) sont bonnes pour la santé cardiovasculaire et éloignent certaines formes de cancer. Les régimes alimentaires contenant des quantités modérées de ces « bons gras » ne semblent pas favoriser un gain de poids comparativement aux régimes alimentaires contenant les mêmes quantités de gras provenant des huiles végétales, des gras de source animale et du beurre.

Consommer une quantité modérée de gras est aussi essentiel pour la santé cellulaire et la chimie du cerveau. De plus, le gras satisfait l’appétit plus rapidement que les glucides et les protéines. Donc, un régime alimentaire contenant une quantité modérée de gras peut en fait favoriser une perte de poids vous empêchant de vous empiffrer.

Cours Réveillon 101 pour les Fêtes

Les plats remplis de rosbif, de jambon et de salami. Les plateaux de fromage remplis de toutes les variétés possibles et inimaginables. Les tables de desserts surchargées d’éclairs à la crème bavaroise, de fraises trempées dans le chocolat et de gâteaux au fromage de toutes les saveurs.

Il ne sera pas facile de maintenir votre résolution de dire non aux calories avec toutes ces tentations étalées devant vous. Alors, voici quelques conseils pour vous aider à manger sainement et à passer une joyeuse période des Fêtes malgré la tentation des sucreries.

* Rechercher les assiettes de crudités. Les carottes, le céleri et les radis sont spécialement bons pour vous et satisferont votre goût de manger et croquer.

* Décider votre limite d’amuse-gueule avant d’arriver à votre party. Par exemple, permettez-vous quatre hors d’oeuvre ou bouchées par soirée et rappelez-vous-en. Cela vous aidera à ne pas manger inconsciemment.

* Permettez-vous une portion de votre dessert favori. Une portion seulement! Vous ne vous sentirez pas priver (une émotion qui pourrait mener à d’autres laisser-aller), et vous ne vous sentirez pas coupable.

* Bavarder. Vous penserez moins à manger si vous parlez aux gens. Demander au barman de l’eau de source sur glace et sirotez ce bon breuvage durant la soirée. Si vous choisissez une boisson alcoolisée, prenez du vin en alternance avec des verres d’eau afin de moins boire d’alcool et d’être bien hydraté.

* Au lieu de cannes en bonbon, préparez-vous une tisane à la menthe.

Faire provision de fibres

Chaque fois qu’il est possible de le faire, choisissez des aliments à grains entiers. C’est tout particulièrement difficile durant le temps des Fêtes lorsqu’on est tenté par des délices faits de farine raffinée. D’ailleurs, les recherches démontrent qu’un régime alimentaire riche en fibres protège contre plusieurs maladies en plus d’amener une sensation de satiété. Évitez donc les farines blanches!

Vérifier le sucre caché sur les étiquettes des douceurs du temps des Fêtes

En plus d’encrasser votre corps avec des calories vides, le sucre peut faire augmenter les triglycérides chez les personnes avec une surcharge pondérale dont les corps n’utilisent pas l’insuline efficacement. Plusieurs de ces délices des Fêtes regorgent de sucre caché. Par conséquent, lisez bien l’étiquette avant de vous laisser tenter.

Et rappelez-vous, le sucre que peut contenir un aliment n’est pas nécessairement indiqué par le mot sucre. Tout mot qui se termine en «ose» comme fructose ou saccharose, est un sucre.

Noter les calories

« Je n’ai pourtant pas mangé tant que cela au party des Fêtes! » direz-vous, n’en croyant pas vos yeux en regardant le chiffre sur le pèse-personne. Malheureusement, les chiffres ne mentent pas.

Un moyen de contrôler ce que vous mangez est de le noter. Un calepin à reliure spirale 3×5 fera l’affaire. C’est discret et tout à fait indiqué. Notez ce que vous mangez, quelle quantité vous mangez (soyez honnête!) et le moment où vous le mangez. Constater une vérité noir sur blanc peut vous empêcher de trop manger durant la période des Fêtes.

N'oubliez pas de boire de l'eau si vous buvez de l'alcool

Votre corps a besoin d’eau pour hydrater les cellules et les tissus, pour la fonction du cerveau et pour plusieurs autres raisons. L’alcool, d’autre part, dérobe l’eau de votre corps : ce qu’on appelle la déshydratation. Plusieurs des symptômes associés « au lendemain de veille » sont en fait des symptômes de déshydratation.

L’eau hydrate non seulement votre corps, elle élimine aussi les toxines et les gras de votre système. L’eau crée aussi un sentiment de satiété, diminuant les risques de trop manger.

Le juste milieu pour les Fêtes

Ne pas prendre de poids durant la période des Fêtes est l’idéal. Toutefois, si vous pensez avoir perdu le combat des kilos, ne paniquez pas. Le chiffre qui a grimpé sur le pèse-personne en décembre, peut diminuer en janvier si vous y mettez les efforts nécessaires.

Rappelez-vous, l’équilibre et la modération sont les clés d’une bonne alimentation. Votre chiropraticien peut vous aider à atteindre vos objectifs de santé et peut vous aider à mettre en place un programme de santé axé sur le bien-être. Prenez le contrôle de votre bien-être en prenant un rendez-vous chiropratique dès aujourd’hui !

La Vie Chiropratique
4875, Rue de la Promenade-des-Soeurs
Québec, QC, G1Y 2W2
(418) 653-0050

Drs Rosalie Lemay et Jean-François Pépin, chiropraticiens

www.laviechiropratique.com

Chiropraticiens à Québec

Inscription à l'infolettre

Soyez au courant des derniers articles de la Vie Chiropratique.

Contactez-nous pour prendre rendez-vous

Suite à un examen chiropratique, neurologique et radiologique approfondi, nos chiropraticiens pourront vous expliquer si la chiropratique est en mesure de vous aider à diminuer, prévenir ou corriger votre problématique. Pour toutes questions concernant notre approche et nos soins, contactez-nous au 418-653-0050. Au plaisir de prendre soin de votre santé!