< Retour aux articles

La position debout ne soulage pas la douleur. La position assise non plus. Quoique vous fassiez, l'inconfort irradiant de la fesse jusque dans votre jambe est toujours présent. Quelle audace, attaquez ainsi votre corps!

Douleurs-lombaires-grande

Le nerf sciatique est le plus volumineux et le plus long nerf de votre corps. Le terme sciatique fait référence à l’inflammation de ce nerf. Bien que les symptômes soient généralement ressentis dans la jambe, la colonne vertébrale est souvent la source de la douleur sciatique. Particulièrement, le désalignement des os de la colonne vertébrale ou du bassin (sacrum et os iliaques) peut comprimer la racine du nerf sciatique (le début du nerf dès qu’il émerge de la moelle épinière). Une compression de la racine nerveuse transmet un signal de douleur au cerveau. Quoique la blessure réelle soit à la racine nerveuse, la douleur peut être perçue comme provenant n’importe où le long du trajet du nerf sciatique.

L'anatomie de la sciatique

Les composantes du nerf sciatique débutent lorsqu’il se sépare de la moelle épinière au niveau de la troisième vertèbre lombaire dans le bas du dos. Le nerf passe derrière l’articulation de la hanche, le long de la fesse, descend derrière la jambe jusqu’au pied. Les chiropraticiens voient plusieurs symptômes chez les personnes souffrant de la sciatique. La douleur sciatique peut être sévère et constante ou elle peut être intermittente dépendant des activités ou des changements météorologiques. La douleur peut affecter soit le côté droit, soit le côté gauche ou les deux côtés. Plus la racine nerveuse est irritée, plus intenses seront les symptômes lesquels peuvent varier d’une sensation intermittente d’élancements jusqu’à une sensation de brûlures, de perte de réflexes, d’une moins grande force et des engourdissements. La sciatique est déclenchée par plusieurs désordres lesquels sont décrits un peu plus bas (Postgraduate Médiane 1997; 102:1).

Causes de la sciatique

Subluxation vertébrale ou sacro-iliaque

Les articulations sacro-iliaques se trouvent à côté de la colonne vertébrale et relient le sacrum à la crête iliaque du bassin. Cette articulation transmet toutes les forces de la partie supérieure du corps au bassin, aux hanches, aux genoux et aux jambes. La compression de la racine nerveuse associée à la sciatique est fréquemment causée par une subluxation vertébrale (où les vertèbres sont légèrement désalignées) ou à une subluxation sacro-iliaque (où les os du bassin sont légèrement désalignés). Ces désalignements restreignent le mouvement vertébral qui, de ce fait, irrite les muscles, les disques et les racines nerveuses. Heureusement, les chiropraticiens corrigent les subluxations vertébrales et sacro-iliaques par des ajustements chiropratiques efficaces et sûrs. Ces manœuvres ont pour but de réaligner les vertèbres et les os sacro-iliaques, d’où la diminution des symptômes de sciatalgie.

Hernie discale lombaire

Les vertèbres sont séparées par des disques intervertébraux. En apparence, ces structures ressemblent à l’os rond d’un rôti d’épaule de bœuf. L’extérieur de chaque disque est dense et fibreux alors que le centre est spongieux. À mesure que le disque dégénère ou est soumis à une torsion soudaine ou à un traumatisme, le centre mou glisse par les anneaux extérieurs exerçant une pression sur le nerf : une des causes la plus courante de la sciatique. La bonne nouvelle est que les soins chiropratiques, comme ceux que prodiguent les Drs Lemay et Pépin, peuvent soulager la sciatique causée par une hernie discale. De nombreuses études documentent des améliorations de problèmes de disques par les ajustements chiropratiques à la colonne vertébrale (Lancet 1974; 1:352; Edizioni Minerva Medica 1985; 53-58; Foundation for Chiropractie Education & Research 1991; 57-59).

Sténose du canal rachidien lombaire

La sténose du canal rachidien est un rétrécissement du canal rachidien, le tunnel osseux protégeant la moelle épinière. Les articulations entre les sections arrière des vertèbres augmentent de volume avec l’âge, rétrécissant l’espace où passe la moelle épinière. Ce phénomène exerce une pression sur les racines nerveuses sortant de la moelle épinière et cause la sciatique. Des recherches en cours semblent indiquer que les ajustements chiropratiques peuvent prévenir les symptômes en rapport avec la sténose bien que d’autres preuves soient nécessaires avant qu’on puisse établir un lien ferme. Une étude de moindre importance a conclu que, « La manipulation de la colonne vertébrale démontre un signe de soulagement des symptômes en améliorant la biomécanique vertébrale. » (JMPT 2000; 24:300-4).

Dégénérescence discale

La dégénérescence discale est associée à l’âge et à un traumatisme. La condition implique une dessiccation et un affaiblissement du disque intervertébral qui expose les racines nerveuses à un traumatisme. Ce processus est exacerbé par les protéines inflammatoires libérées par le disque durant la dégénérescence. La chiropratique s’efforce de prévenir la dégénérescence discale en maintenant un mouvement vertébral optimal. Les recherches démontrent qu’une amplitude de mouvement adéquate prévient la dégénérescence discale.

Spondylolisthésis isthmique

Spondylolisthésis veut dire: « glissement d’un corps vertébral ». 5% des enfants subissent des fractures de stress au niveau des vertèbres lombaires les plus basses. En conséquence, le corps de chaque vertèbre glisse en avant vers la vertèbre en dessous. Lorsque cela se produit, la racine nerveuse peut être coincée contre la paroi osseuse du canal rachidien. Le résultat? La sciatique. Les recherches scientifiques semblent indiquer que la manipulation vertébrale procure un soulagement symptomatique chez plusieurs patients souffrant de Spondylolisthésis (JMPT 1987; 2 :49-55).

Syndrome du muscle piriforme

Le piriforme est un petit muscle qui a son origine du côté extérieur du sacrum, l’os triangulaire à la base de la colonne vertébrale. Le muscle traverse horizontalement la fesse (le nerf sciatique traverse verticalement sous le piriforme) jusqu’au fémur. Lorsque le piriforme se contracte ou est en spasme, il exerce une pression sur le nerf sciatique. Les femmes, particulièrement les femmes actives, subissent cette condition plus fréquemment que les hommes. Les chiropraticiens soulagent le syndrome du muscle piriforme en s’efforçant de détendre le muscle enflammé. Des exercices spécifiques d’étirement et des modifications de la posture sont recommandées.

Autres causes

Une surcharge au dos peut inciter les spasmes musculaires exerçant une pression sur le nerf sciatique. Dans de rares cas, une infection, un cancer, une inflammation des os ou autres maladies peuvent déclencher la sciatique. Il est très important de ne pas diagnostiquer soi-même la cause de la sciatique. Prenez plutôt un rendez-vous pour une évaluation chiropratique et votre chiropraticien vous référera au professionnel de la santé approprié au besoin.

Inefficacité du repos au lit contre la sciatique

Certains professionnels recommande le repos au lit dans le traitement de la sciatique. Pourtant, il existe de nombreuses données qui démontre l’inefficacité du repos au lit contre les douleurs lombaires (NEJM 1986:315:1064-70; NEJM 1995 ;332:351-5; Br J Gen Pract 1997:47:647-52). Une analyse comprenant 183 patients souffrant de sciatique ont été répartis au hasard soit au repos au lit, soit à la « temporisation ». On a noté dans les deux groupes une amélioration de 87 % après 12 semaines. Les chercheurs ont conclut qu’il n’y avait, « aucune preuve que le repos au lit est un traitement efficace pour les patients souffrant de la sciatique » et que le repos au lit n’est pas plus efficace que la temporisation (NEJM 1999: 340:418-23).

La chiropratique à la rescousse de la sciatique

De nombreuses études démontrent que les soins chiropratiques sont efficaces pour soulager la sciatique (Can Fam Physician 1985; 31:535-540; Manual Med 1986:2:68-71; Ann Swiss Chiro Assoc 1989:9:133-148). Une étude a également comparé les soins chiropratiques au repos au lit, aux massages, à la stimulation électrique des muscles, aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et au Diazepam. Les résultats ont révélé que les patients qui ont reçu des soins chiropratiques ont démontré une réduction importante de la durée des soins, une amélioration plus rapide des signes et des symptômes, une meilleure capacité à continuer leur travail et beaucoup moins d’incapacité au travail que les sujets contrôles (Ann Swiss Chiro Assoc 1989:9:133-148). Une autre étude, 576 patients souffrant de douleurs lombaires, avec ou sans douleurs à la jambe, ont atteint une amélioration maximale en 43 jours en moyenne après 19 visites chiropratiques en moyenne (JMPT 1984;7:1-11). Si vous souffrez de douleurs sciatiques, prenez rendez-vous pour une évaluation chiropratique dès aujourd’hui.

 

La Vie Chiropratique

4875, Rue de la Promenade-des-Soeurs Québec, QC, G1Y 2W2 (418) 653-0050

Présenté par Dre Rosalie Lemay, chiropraticienne et Dr Jean-François Pépin, chiropraticien

www.laviechiropratique.com

Chiropraticiens à Québec

Inscription à l'infolettre

Soyez au courant des derniers articles de la Vie Chiropratique.

Contactez-nous pour prendre rendez-vous

Suite à un examen chiropratique, neurologique et radiologique approfondi, nos chiropraticiens pourront vous expliquer si la chiropratique est en mesure de vous aider à diminuer, prévenir ou corriger votre problématique. Pour toutes questions concernant notre approche et nos soins, contactez-nous au 418-653-0050. Au plaisir de prendre soin de votre santé!