< Retour aux articles

Après une nuit de rêves et de sommeil paisible, de réparation tissulaire et de restructuration neuronale, votre corps a besoin de refaire le plein d'énergie pour débuter une journée des plus ensoleillées. Comment peut-on alors expliquer qu'autant d'adultes et d'enfants ne déjeunent pas et commencent leur journée privés des nutriments essentiels à la santé?

Breakfast with coffee, juice, croissant, salad, muesli and egg

Certains diront : « Je n’ai pas le temps, avec les enfants que je dois aller porter à la garderie », d’autres affirmeront : « Je ne ressens pas la faim le matin, un café seulement et je peux attendre jusqu’à l’heure du dîner » et finalement certains diront : « Je ne déjeune pas car j’aimerais perdre un peu de poids ». Peu importe la raison énumérée, ne pas déjeuner constitue une insulte importante au corps qui se voit priver de ses réserves énergétiques. Lisez ce qui suit pour en savoir davantage sur l’importance du petit déjeuner.

Le repas le plus important demeure le petit déjeuner

Nous avons tous entendu dire que « le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée ». C’est tout à fait juste ! D’ailleurs plusieurs études confirment cette citation et affirment que le déjeuner est primordial au maintien d’une santé optimale à long terme.

Certaines études démontrent que sauter le déjeuner augmente considérablement le risque d’obésité, de maladies cardiovasculaires et du diabète. Il est même prouvé que les personnes qui ne déjeunent pas ont plus souvent de rhumes, de grippes et d’affections respiratoires.

Qui passe outre le petit déjeuner?

Plus vous êtes jeune, plus il est probable que vous passez outre le petit déjeuner. Il est aussi vrai que les hommes ont 2 fois plus tendance à sauter le repas du matin que les femmes. Une étude a suivi 11 778 participants (4 438 hommes et 7 340 femmes). Cette étude a conclu que les femmes qui sautaient le déjeuner consommaient moins d’aliments énergétiques et de calcium que celles qui prenaient le petit déjeuner. Ces femmes consommaient également moins de fer et de vitamine D.

Les hommes qui sautaient le déjeuner avaient tendance à une tension artérielle plus élevée que ceux qui prenaient le déjeuner et les femmes qui sautaient le déjeuner avaient tendance à un taux plus élevé de cholestérol sanguin total que celles qui déjeunaient. Chez les hommes et les femmes, ceux et celles qui ne prenaient pas le déjeuner avaient tendance à fumer davantage que ceux et celles qui déjeunaient et les femmes qui passaient outre le déjeuner avaient tendance à consommer plus de boissons alcoolisées et à faire moins d’exercice. (Nippon Koshu Zasshi, 2001; 48 : 837-41.)

En conclusion, sauter le petit déjeuner est relié aux facteurs de risques cardiovasculaires tout comme le manque d’exercice, le tabagisme, l’hypertension et un taux élevé de cholestérol sanguin total.

Lien entre stress et petit déjeuner

Un mode de vie avec stress élevé est un autre dénominateur commun chez les gens qui ne déjeunent pas. C’est pourquoi les Drs Lemay et Pépin, chiropraticiens, encouragent leurs patients qui négligent le petit déjeuner à réévaluer leur horaire et à inclure des techniques spécifiques pour diminuer leur anxiété.

Un bon moyen de réduire le stress matinal est de planifier le petit déjeuner la veille. Si vous avez une famille, essayer de dresser la table avant d’aller au lit. Vous pouvez également encourager vos enfants à vous aider à organiser le train-train matinal en leur assignant des tâches spécifiques pour le déjeuner telles que faire les rôties, trancher le melon ou laver la vaisselle. Cela vous épargnera du temps et vous permettra de savourer davantage les bienfaits du petit déjeuner.

Sauter le petit déjeuner n'est pas le seul problème

Bien que la plupart des gens débutent leur journée en prenant le petit déjeuner, ce repas est fréquemment dépourvu d’éléments nutritifs essentiels comme le témoigne une étude récente portant sur 1 350 enfants, adolescents et adultes de Madrid.

Un énorme 98,95% des participants ont répondu « oui » à la question « Prenez-vous le petit déjeuner ? ». Toutefois, seulement 9 % ont rapporté prendre un déjeuner nutritif. Ce dernier doit en effet fournir 20 % de l’énergie totale de la journée et inclure des aliments des différents groupes alimentaires (Nutr Hosp 1998; 13 : 193-7).

Par exemple, un grand nombre des céréales consommées le matin sont très sucrées et contiennent des ingrédients chimiques et artificiels. Plusieurs tablettes à déjeuner populaires ne sont guère que des sucreries en tablette. Le petit déjeuner traditionnel (œufs frits, bacon, crêpes et patates brunes), est chargé de matières grasses qui viennent bloquer les artères principales. La célèbre rôtie à la confiture ne recèle aucune protéine essentielle à un bon apport énergétique. Quant à celle garnie de beurre d’arachides, elle est composée d’acide arachidonique qui augmente le processus inflammatoire et peut contribuer, du même coup, à différentes pathologies.

De toute manière, un déjeuner n’est pas nécessairement composé de rôties, de céréales ou d’œufs brouillés. Il suffit d’avoir de l’imagination! Tartinez de beurre d’amande biologique des tranches de pain à grains entiers grillées, mangez du riz brun accompagné de légumes sautés ou déguster un yogourt mélangé à des noix et à des fruits diversifiés.

Pour être assuré d’un bon apport en nutriments :

  • Privilégiez les aliments naturels et entiers tels que les pains et céréales à grains entiers
  • Évitez les aliments contenant du sucre raffiné et de la farine blanche
  • Évitez les aliments qui contiennent beaucoup d’additifs alimentaires.

Il est aussi important de se rappeler que les recherches indiquent que pas plus de 30 % des calories consommées doivent provenir des matières grasses.

  • Évitez les gras saturés et les huiles hydrogénées.

Prévenir le rhume en déjeunant

Passer outre le petit déjeuner peut non seulement susciter la faim mais cela peut aussi déclencher les rhumes selon le professeur Andy Smith de l’Université Cardif du Royaume-Uni.

Les 100 participants d’une étude ont maintenu un journal de leurs maladies durant 10 semaines. Des renseignements sur les habitudes de leur déjeuner ont aussi été notés. « Nous avons trouvé que ceux qui avaient plus d’une maladie ne déjeunaient pas et consommaient de l’alcool », a mentionné le professeur Smith. (Economie & Social Research Council.)

Maximiser la perte de poids

Sauter le petit déjeuner ne vous aide pas à perdre du poids. En fait, la perte de poids est souvent plus difficile. Certains chercheurs ont démontré qu’il y a une association directe entre l’obésité et la prise moins fréquente du petit déjeuner (Am J Clin Nutr 1998; 67: 748S-756-S).

Une nouvelle recherche a également prouvé que la majorité des gens qui réussissent à perdre du poids et à le maintenir déjeunent tous les matins. (American Society for Clinical Nutrition en mars 2002, University of Colorado)

Lien entre glycémie et petit déjeuner

Les baisses matinales de glycémie déclenchées par l’omission du déjeuner peuvent également causer plusieurs problèmes de santé tels que des problèmes d’attention et de mémorisation, un manque d’énergie important, ainsi que des maux de tête légers à incapacitants.

Il est particulièrement important pour les diabétiques et les personnes à risque de diabète de commencer la journée avec un petit déjeuner nutritif. Selon l’Association américaine du diabète, le régime alimentaire idéal pour les diabétiques, tout comme pour les non-diabétiques, est faible en matières grasses, modéré en protéines et élevé en glucides complexes tels que les légumineuses, les légumes et les grains.

Combiner le régime alimentaire et l’exercice a un effet considérable pour prévenir l’obésité et diminuer le taux de glycémie. L’exercice aide le glucose dans la circulation sanguine à pénétrer dans les cellules et à faire son travail. L’exercice prévient également les maladies cardio-vasculaires qui sont associées au diabète.

Souvent, même le plus infime changement au régime alimentaire peut avoir un effet spectaculaire sur le diabète. Perdre 10 ou 20 livres peut faire toute la différence au monde. Et par où commencer? Par le petit déjeuner !

Attitude de bien-être

Les chiropraticiens invitent les patients à adopter une nouvelle philosophie de vie quant à leur santé. Une attitude de bien-être axée sur la prévention inclut un système nerveux en bonne santé, une attitude positive, une nutrition et un temps de repos adéquats, et finalement, de l’exercice régulier.

Les études semblent indiquer que le système nerveux joue un rôle essentiel dans la régulation du système immunitaire (Journal of Neuroscience 1996; 16: 730-743). Étant donné que la composante principale du système nerveux se loge dans la colonne vertébrale, les chiropraticiens effectuent des ajustements vertébraux afin de faciliter la réponse immunitaire.

La Vie Chiropratique est engagée à enseigner à la communauté le pouvoir du bien-être et de la prévention. À cette fin, nous publions hebdomadairement un bulletin comme celui-ci afin de sensibiliser les gens à une hygiène de vie plus adéquate. Par le partage de ce bulletin-santé aux gens que vous aimez, vous nous permettez d’avoir un impact plus grand sur la communauté.

Pour en connaître davantage sur l’approche chiropratique préventive, veuillez vous adresser à votre chiropraticien, il se fera un plaisir de répondre à vos interrogations.

La Vie Chiropratique
4875, Rue de la Promenade-des-Soeurs
Québec, QC, G1Y 2W2
(418) 653-0050

Présenté par Dre Rosalie Lemay, chiropraticienne et Dr Jean-François Pépin, chiropraticien

www.laviechiropratique.com

Chiropraticiens à Québec

Inscription à l'infolettre

Soyez au courant des derniers articles de la Vie Chiropratique.

Contactez-nous pour prendre rendez-vous

Suite à un examen chiropratique, neurologique et radiologique approfondi, nos chiropraticiens pourront vous expliquer si la chiropratique est en mesure de vous aider à diminuer, prévenir ou corriger votre problématique. Pour toutes questions concernant notre approche et nos soins, contactez-nous au 418-653-0050. Au plaisir de prendre soin de votre santé!