< Retour aux articles

À l'instant où vous mettez les pieds hors du lit, une double sensation de douleur aiguë et d'élancement sous le talon vous coupe le souffle. Cette scène vous est-elle familière? Elle l'est également pour beaucoup de personnes. Cette douleur agaçante et incapacitante qui est exacerbée par la course ou la marche (surtout au réveil) est causée par la fasciite plantaire, une inflammation de la bande de tissu conjonctif qui couvre la plante du pied.

Fasciite plantaire

La fasciite plantaire toucherait chaque année quelque deux millions de personnes. La bonne nouvelle, c’est que ce problème est évitable et peut être soulagé par la chiropratique. Face à cette affection courante, les Drs Lemay et Pépin, chiropraticiens, adoptent une stratégie pluridimensionnelle. Pourquoi? Parce que la recherche scientifique révèle qu’aucune technique unique n’est efficace dans tous les cas (Clin Podia Med Surg 2001; 18:225-231). Poursuivez votre lecture pour vous renseigner sur les techniques particulières que les chiropraticiens utilisent pour soigner la fasciite plantaire chez leurs patients.

Éducation sur la fasciite plantaire

Comme les chiropraticiens croient à la responsabilisation des patients, ils leur enseignent les principes d’anatomie qui sous-tendent leurs motifs de consultation. Avant d’élaborer un programme de soins, ils leurs expliquent que le fascia plantaire est une bande fibreuse épaisse qui recouvre toute la plante du pied pour se terminer juste à la base des orteils. Il agit comme une bande élastique qui maintient l’arche complexe du pied, essentielle à la stabilité et au déplacement. La fasciite plantaire n’est pas attribuable qu’à un seul événement; elle se développe lentement, au fil de traumatismes répétés.

Alignement postural et fasciite plantaire

Pour les chiropraticiens, l’organisme est un ensemble dont toutes les parties sont reliées entre elles. La santé vertébrale est à la base de cette vision globale de bien-être, et les chiropraticiens travaillent à la préserver en détectant et en corrigeant une affection courante appelée subluxation vertébrale, laquelle se traduit par une perte de souplesse de la colonne vertébrale ou un désalignement des vertèbres.

Même un subtil désalignement peut être des plus néfastes pour l’organisme tout entier. Par exemple, une subluxation vertébrale provoque souvent un désalignement des articulations de la hanche, et on peut constater alors qu’une hanche est légèrement supérieure à l’autre. En retour, une force disproportionnée est appliquée sur un genou et un pied, prédisposant ainsi la personne à divers troubles musculo-squelettiques, dont la fasciite plantaire.

Une asymétrie des os peut également entraîner un déséquilibre postural, aggravant alors la douleur et le désalignement. Dans le cadre d’une étude, des chercheurs ont observé que les patients souffrant d’une douleur aiguë au bas du dos obtenaient toujours de moins bons résultats aux tests de stabilité que les témoins en santé. Ils en ont conclu que « le déséquilibre postural semble être un facteur d’une symptomatologie multidimensionnelle cher les patients souffrant d’un trouble lombaire chronique. » (Spine 1988; 23 : 2081-2089).

Les chiropraticiens corrigent l’alignement des os qui provoquent la subluxation vertébrale à l’aide d’une technique douce et efficace appelée ajustement chiropratique. Plusieurs études confirment l’efficacité de cette approche naturelle pour rétablir la mobilité et soulager la douleur de façon naturelle. Dans une étude portant sur deux patients souffrant de douleur au pied, des podiatres ont constaté que « l’ajustement chiropratique de la colonne lombaire avait entraîné une amélioration des symptômes aux extrémités inférieures » (l Am Podia Med Assoc 1991; 81 : 150154).

En plus de corriger la colonne vertébrale, les chiropraticiens de La Vie Chiropratique ajustent souvent les articulations du pied et de la cheville chez les patients qui souffrent de fasciite plantaire, ce problème étant associé également parfois à une restriction de la mobilité du pied et de la cheville.

Des soins variés pour la fasciite plantaire

Parce qu’ils préconisent des soins de santé globaux, les chiropraticiens recommandent à leurs patients, en plus des ajustements chiropratiques, différentes techniques qui aident au soulagement de la douleur associée à la fasciite plantaire telles que le massage thérapeutique et des étirements sous forme d’Active Release. Ils proposent également des exercices qui incorporent des mouvements sous le pied avec une balle de tennis et des applications de glace à l’aide d’une bouteille d’eau congelée.

Des étirements pour la fasciite plantaire

Pour accélérer la guérison, les chiropraticiens recommandent certains étirements qui améliorent la souplesse du facia plantaire, du tendon d’Achille et des muscles du mollet. L’idéal est de s’étirer plusieurs fois par jour, en particulier suite à un exercice, le soir avant le coucher et le matin à la sortie du lit.

Acheter le bon soulier pour éviter la fasciite plantaire

  • Au moment du magasinage, portez le même genre de bas que vous porteriez pendant l’exercice.
  • Faites votre magasinage immédiatement après un entraînement ou en soirée, lorsque vos pieds sont enflés.
  • Demandez à un vendeur de mesurer vos deux pieds (lorsque vous êtes debout, et non assis). Vos pieds sont-ils de tailles différentes? Si c’est le cas, achetez toujours pour le pied le plus grand.
  • Faites une inspection visuelle de chaque soulier. Les semelles sont-elles au même niveau? Les composantes individuelles sont-elles collées adéquatement? Le soulier est-il fabriqué avec un matériel « respirant » et souple?
  • Portez les deux souliers pendant au moins 20 minutes avant de les acheter. Les souliers sont-ils entièrement confortables et procurent-ils un soutien suffisant lorsque vous courez ou sautez?
  • Demandez à un vendeur de vérifier s’il y a un espace équivalent au moins à votre pouce entre votre orteil la plus longue et l’extrémité du soulier. Ne le vérifiez pas vous-même parce que la position du pied change lorsque vous vous penchez.

Repos et récupération

Votre chiropraticien recommande aussi de vous reposer et d’éviter toute activité qui place une pression sur le pied, mais il vous expliquera en même temps qu’il est important de demeurer actif pour préserver la santé de votre système immunitaire. Remplacez les sports d’impact par la natation ou l’aérobie dans l’eau pour maintenir votre santé cardiovasculaire pendant votre rétablissement. Les bicyclettes stationnaires et les appareils d’entraînement elliptiques sont également sans impact.

Chaussures et fasciite plantaire

Les Drs Rosalie et Jean-François expliquent également à leurs patients le lien entre les chaussures et la fasciite plantaire. Dans une démarche normale, le poids du corps repose sur le talon lorsque ce dernier touche le sol. Plus les souliers sont usés, moins ils absorbent les chocs et transfèrent alors le traumatisme au pied. La diminution de l’amortissement accélère la survenue de l’aponévrosite plantaire.

C’est la même chose si la chaussure est mal fabriquée. Un athlète de triathlon a développé une aponévrosite plantaire en partie à cause d’un soulier de course défectueux. Le talon de la chaussure droite avait été collé vers l’intérieur, de sorte que l’inclinaison était différente de l’autre (J Orthop Phys Ther 2000; 30 : 21-28).

Comme les amortisseurs d’une voiture, les chaussures doivent être régulièrement inspectées et remplacées. Les chaussures de sport portées plusieurs fois par semaine doivent être remplacées aux trois ou six mois, ou 500 milles environ. D’autres facteurs, comme la marche sur des surfaces dures et l’obésité, accélèrent le déclin. En plus de remplacer fréquemment les chaussures usées, il est important de choisir des chaussures bien construites.

Supports plantaires

L’aponévrose plantaire maintient les trois arches du pied qui servent au déplacement et aide au soutien et à la stabilité. Une longue aponévrose est caractéristique d’une longue arche, et inversement. C’est pour cette raison qu’un chiropraticien peut recommander l’utilisation d’un support plantaire ou d’une orthèse sur mesure pour préserver la santé optimale du pied.

Talonnettes et prévention de la fasciite plantaire

Le chiropraticien peut également prescrire des talonnettes qui sont construites dans un plastique dur ou une matière élastique. Insérées dans la partie arrière de la chaussure, elles supportent le talon et empêchent le coussinet adipeux protecteur qui se trouve à la base du talon de s’étendre.

Les enfants sont aussi à risque de fasciite plantaire

Loin d’être réservée aux adultes, l’aponévrosite plantaire touche un nombre grandissant d’enfants. De nouvelles recherches montrent que les troubles du pied et de la cheville constituent les maladies musculo-squelettiques les plus courantes chez les enfants de moins de dix ans. Une étude, réalisée à la Sports Medicine Clinic de la Boston Children Hospital, a révélé que l’aponévrosite plantaire était l’un des principaux troubles du pied observés chez les jeunes (Med Sci Sport Exerc 1999; 31 : S47 (1-416).

Prévention proactive

Si vous croyez avoir une fasciite plantaire, consultez immédiatement un chiropraticien. II est essentiel d’éliminer d’autres problèmes qui pourraient provoquer des douleurs similaires aux pieds. Ce diagnostic peut seulement être posé par un professionnel de la santé.

La Vie Chiropratique
4875, Rue de la Promenade-des-Soeurs
Québec, QC, G1Y 2W2
(418) 653-0050

Présenté par Dre Rosalie Lemay, chiropraticienne et Dr Jean-François Pépin, chiropraticien

www.laviechiropratique.com

Chiropraticiens à Québec

Inscription à l'infolettre

Soyez au courant des derniers articles de la Vie Chiropratique.

Contactez-nous pour prendre rendez-vous

Suite à un examen chiropratique, neurologique et radiologique approfondi, nos chiropraticiens pourront vous expliquer si la chiropratique est en mesure de vous aider à diminuer, prévenir ou corriger votre problématique. Pour toutes questions concernant notre approche et nos soins, contactez-nous au 418-653-0050. Au plaisir de prendre soin de votre santé!